L'ultra-fin au secours de Samsung!

 L'ultra-fin au secours de Samsung!
Après des performances inférieures aux attentes au second trimestre, Samsung compte avoir relevé la barre de ses ventes d’ici la fin du troisième avec le lancement d’une nouvelle série de terminaux ultra-fins, destinés notamment à concurrencer le RazR de Motorola. Mais aussi le téléphone-walkman de Sony-Ericsson, avec un modèle « Ultra » intégrant un lecteur MP3 d’une capacité de 1 Giga. Juha Park, le vice-président en charge des ventes en Europe occidentale, rappelle le credo du Coréen, qui a toujours rechigné à « fabriquer des terminaux à très bas prix simplement pour accroître [sa] part de marché ». Les analystes préviennent pourtant que l’équipementier, s’il veut rester dans les trois premiers fabricants mondiaux de mobiles, se doit, soit de s’illustrer davantage sur les marchés émergents, qu’il a tendance à négliger, soit, s’il reste dans le haut de gamme, de miser sur des marchés de niche sans attendre que les services innovants de 3G (TV sur mobile, Wimax…) ne trouvent à s’imposer auprès des consommateurs. Mais Samsung ne semble pas vraiment parti sur cette voie, et préfère faire le pari de l’excellence à tout prix. Son directeur marketing, CR Jeon, précise dans les Echos que « [son] ambition n’est pas de suivre la tendance du marché, mais de devancer cette tendance en restant à la pointe de la technologie ». Un pari que plus d’un observateur juge risqué. Les Echos du 10/10/2006, p.29-Frédéric Schaeffer

Vos derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à réagir sur cette actualité !