Les résultats du fixe et de l'Internet pour le T2 2008

 Les résultats du fixe et de l'Internet pour le T2 2008
L'Arcep (Autorité de régulation des communications éléctroniques et des postes) a publié les résultats du second trimestre 2008 concernant le marché du fixe et de l'Internet. Voici les chiffres qui en découlent : Le nombre d’abonnements à un service téléphonique est de 40,0 millions à la fin du deuxième trimestre 2008. Sur un an, ce nombre augmente de 2,9% grâce au développement de la téléphonie sur large bande qui, avec 12,5 millions d’abonnements à la fin du deuxième trimestre 2008, représente désormais près d’un tiers (31,3%) de l’ensemble des abonnements téléphoniques. Cependant, le nombre d’abonnements téléphoniques sur large bande ne s’est accru que de 0,6 million au cours du deuxième trimestre 2008, contre environ un million au cours des six trimestres précédents. Parallèlement, le nombre d’abonnements téléphoniques sur des accès bas débit (27,5 millions à la fin du trimestre) recule de 2,7 millions sur un an. La proportion de lignes fixes supportant uniquement un abonnement téléphonique "classique" sur le RTC, encore majoritaire, diminue. Elle n’est plus que de 64% à la fin du deuxième trimestre contre 75% il y a un an. A l’inverse, un nombre croissant de lignes disposent, en complément ou en substitution de l’abonnement RTC, d’un abonnement à une offre de voix sur IP. Les offres de voix sur IP venant se substituer à un abonnement RTC, construites par les opérateurs (aussi bien les opérateurs alternatifs que l’opérateur historique) sur des lignes en dégroupage total ou en "ADSL nu", se développent. Ainsi, 21% des lignes fixes ne supportent qu’un abonnement à un service téléphonique sur IP en juin 2008 contre 12% un an auparavant. Le nombre de souscriptions à des offres de téléphonie sur IP venant en complément de l’abonnement RTC progresse également mais à un rythme moins dynamique. Ceci se traduit par un léger accroissement de la proportion des lignes sur lesquelles coexistent deux abonnements téléphoniques, un sur le RTC et un sur IP : elle est de 16% à la fin du deuxième trimestre 2008 contre 14% un an plus tôt. Le revenu directement attribuable à la téléphonie fixe (revenu des abonnements et des communications) est de près de 2,7 milliards d’euros au deuxième trimestre 2008 et recule de 1,9% sur un an. La composante "abonnement", avec 1,5 milliard d’euros, représente désormais près de 58% de ce revenu. Elle est, malgré la baisse du nombre d’abonnements téléphonique sur le RTC, équilibrée (+0,3% sur un an au deuxième trimestre 2008) notamment par la hausse du tarif de l’abonnement téléphonique intervenue en juillet 2007. La part du revenu issue des communications téléphoniques (hors publiphonie et cartes) continue de se réduire. Avec 1,1 milliard d’euros au deuxième trimestre 2008, le revenu des communications est en recul de 3,4% sur un an. Le trafic au départ des postes fixes (hors publiphonie et cartes) atteint 26,7 milliards de minutes au deuxième trimestre 2008, et progresse de 5,4% sur un an grâce à la très forte progression du trafic IP (+47,6% sur un an). Les communications IP, avec 11,4 milliards de minutes, représentent désormais 42% de l’ensemble du trafic émis au départ des postes fixes (contre 30% un an auparavant). La place prise par la téléphonie IP est même nettement majoritaire pour les communications internationales (63% de minutes IP au deuxième trimestre 2008). Elle est aussi conséquente pour les communications nationales vers les postes fixes (44% de minutes IP). Par contre, seulement 18% des minutes des communications fixes vers mobiles sont émises en IP. La consommation mensuelle moyenne d’un service de téléphonie sur IP est supérieure de deux heures à celle d’un service de téléphonie sur le RTC (respectivement 5h10 et 3h05 de communications par abonné et par mois au deuxième trimestre 2008). Le nombre d’abonnements à Internet atteint 17,8 millions à la fin du deuxième trimestre 2008 parmi lesquels 93,3% (soit 16,6 millions) d’accès à haut débit. Le nombre d’accès Internet haut débit s’est accru de 2,5 millions (+17,4%) en un an. Cette évolution marque un ralentissement par rapport à celle observée un an plus tôt (accroissement de 3 millions à la fin du deuxième trimestre 2007. En juin 2008, un tiers des abonnements Internet s’appuie sur du dégroupage (5,9 millions à la fin du deuxième trimestre 2008), et majoritairement sur des lignes en dégroupage total (4,3 millions). Le revenu Internet augmente de 13,0% sur un an au deuxième trimestre 2008. Il s’élève à 1,3 milliard d’euros, dont 1,2 milliard attribuable aux accès à haut débit. Le revenu des accès bas débit décroit sur un rythme annuel supérieur à 40% et est désormais marginal (2,3% des revenus Internet).

Vos derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à réagir sur cette actualité !