La tendance actuelle du dégroupage sur le marché de l'ADSL

 La tendance actuelle du dégroupage sur le marché de l'ADSL

Au 31 décembre 2008, le parc total des accès achetés sur le marché de gros à France Télécom par les opérateurs alternatifs s’élevait à 8,53 millions d’accès. Ces accès sont commercialisés par les opérateurs alternatifs sur les marchés de détail du haut débit par DSL, résidentiel et professionnel.
La croissance globale du parc d’accès de gros au cours du quatrième trimestre de l’année 2008 est de 302 000 accès. Cela représente une progression du parc de 1 040 000 au cours l’année 2008.
Le dégroupage, et plus particulièrement le dégroupage total, continue d’être l’offre la plus souscrite sur le marché de gros du haut débit. Ainsi, au cours du quatrième trimestre de l’année 2008, le nombre d’accès dégroupés a progressé de 323 000 accès.
En particulier, la croissance du parc d’accès totalement dégroupés est supérieure à celle du parc total d’accès achetés sur le marché de gros du haut débit sur DSL, en raison des différentes migrations et de l’extension de la zone de couverture du dégroupage. Le dégroupage total, avec près de 5 millions d’accès (4,93 millions) représente d’ailleurs plus de la moitié des accès achetés sur les marchés de gros du haut débit par DSL.
Cette extension du dégroupage continue de s’appuyer sur les déploiements de réseaux initiés par les collectivités locales et sur l’offre de raccordement des répartiteurs distants " Liaison Fibre Optique " proposée par France Télécom. Au 31 septembre 2008, 3877 répartiteurs étaient ainsi raccordés par les opérateurs alternatifs, couvrant plus de 75% de la population.

Dégroupage : Le dégroupage est une offre de gros de France Télécom régulée permettant aux opérateurs alternatifs d’avoir un accès direct à la paire de cuivre. Ils doivent pour cela avoir installé au préalable leurs propres équipements au niveau des répartiteurs de France Télécom. Ils sont alors en mesure de contrôler l’accès haut débit de bout en bout et de fournir un service différencié de celui de l'opérateur historique.
Le dégroupage existe selon deux modalités :
- le dégroupage partiel où l’abonné conserve un abonnement au service téléphonique classique
- le dégroupage total où l’abonné n’a plus d’abonnement au service téléphonique classique

Vos derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à réagir sur cette actualité !