L'Arcep lance une enquête sur Free Mobile

 arcep free

L’opérateur Free Mobile avait publié sur son site le 8 février dernier des offres d’accès à son réseau 3G pour les MVNO. L’Arcep a ouvert une procédure en manquement afin de vérifier les tarifs de gros qu’il propose car ceux-ci seraient bien trop élevés pour les opérateurs virtuels.


Cette procédure fait suite à une demande faite par  les opérateurs virtuels qui se sont réunis sous l’association Alternative Mobile (avec Breizh Mobile, Prixtel, Afone Mobile, Coriolis, NRJ Mobile, Virgin Mobile…) et qui avaient demandés à l’Arcep une sanction contre Free Mobile car il ne respectait pas ses engagements en termes de tarifs de gros.
En effet, l’opérateur mobile a des engagements à tenir suite à son attribution de licence 3G. Celui-ci doit proposer aux MVNO des tarifs de gros pour louer son réseau et ainsi permettre à de nouveaux arrivants de mettre en place de nouvelles offres et donc de dynamiser le marché de la téléphonie mobile.


L’association est outrée par les tarifs de gros proposés : 'les tarifs de l’offre de gros proposés par Free Mobile aux MVNO sont nettement supérieurs à l’offre de détail, puisque l’abonnement mensuel d’accès revient déjà à 2€ HT aux MVNO alors que Free Mobile propose au détail un abonnement à 2€ TTC par mois. Cette proposition tarifaire limite de fait tout espace économique pour les MVNO qui souhaiteraient rejoindre le réseau de Free Mobile et vide de sa substance les engagements pris par Free Mobile lors de sa candidature'. L’association espère donc qu’une sanction sera prise à l’encontre de Free Mobile.


Qui sortira vainqueur de cette bataille ? N’hésitez pas à suivre notre comparateur de forfaits mobiles pour connaître la suite de cette aventure !

Vos derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à réagir sur cette actualité !