Free Mobile, cause d'une spirale auto-destructrice selon Martin Bouygues

Free Mobile, cause d'une spirale auto-destructrice selon Martin Bouygues
Par Redac - publié le 16/07/2012 à 00h00

Dans un courrier adressé aux parlementaires le mardi 10 juillet 2012 , Martin Bouygues a souhaité mettre en garde sur les dangers d’un renouvellement en 2018 du contrat d’itinérance 2G/3G de Free Mobile avec Orange et la possibilité de voir ainsi fleurir un nouveau contrat 4G.

« Six mois après le lancement commercial du quatrième opérateur mobile, le bilan est sans appel » annonce-t-il. Selon lui le secteur des télécoms est désormais pris « dans une spirale autodestructrice »

L’origine du mal se trouve dans le contrat d’itinérance avec Orange.

Il explique que cette situation s’explique dans le fait que « le quatrième entrant est le premier et le seul opérateur en France à bénéficier, grâce au contrat d’itinérance 3G qui le lie à Orange, de la possibilité de n’investir dans son réseau mobile que là où il est sûr que c’est rentable » .

Free Mobile « n’a donc pas les mêmes contraintes d’investissement que ses trois concurrents » déplore-t-il en argumentant que « Il a pu n’investir dans son réseau mobile que 142 millions d’euros en 2011 alors qu’il aurait dû être en phase d’investissement intense. Pendant cette même période un opérateur comme Bouygues Telecom a consacré près de 600 millions à son propre réseau pour simplement le compléter et le moderniser ».

La solution : Pas de renouvellement et surtout pas de nouveau contrat d’itinérance 4G.

Martin Bouygues souligne dès lors, que la seule solution pour un retour à un équilibre sera que « le régulateur comme l’Etat actionnaire- expriment sans tarder, de la façon la plus claire et ferme, que cet accord d’itinérance 3G n’a pas vocation à être renouvelé ».

De cette manière, il promet un retour en l’emploi « c’est la seule façon d’inciter le quatrième opérateur à lancer réellement ses investissements dans son réseau mobile, investissements qui engendreront de l’emploi et qui rétabliront l’égalité concurrentielle ». De plus, selon lui il est « absolument essentiel » que Free Mobile ne puisse accéder à un nouveau contrat d’itinérance concernant la 4G car cela aura comme « conséquence de distordre encore plus la concurrence et d’aggraver très fortement le déséquilibre actuel …»

Rappelons que Bouygues Telecom a annoncé début Juillet un plan de départs volontaires portant sur 556 postes afin de sauvegarder sa compétitivité dans un marché en pleine mutation

Une guerre à présent ouvertement déclarée  !

Source : Ginjfo

Suivez toute l’actualité d’Edcom sur Google Actualités

Edcom rédige ses contenus en toute indépendance. Certains produits et services peuvent être référencés avec des liens d’affiliation qui contribuent à notre modèle économique.

Dans la même rubrique

Inscrivez-vous à nos actus et bons plans

Email collecté par Edcom, marque de Bemove, pour vous renseigner sur des offres. Consultez notre politique de confidentialité des données.