Le réseau 4G dans les starting-blocks !

 Le réseau 4G dans les starting-blocks !

Les trois plus grands opérateurs mobiles vont déployer d'ici la rentrée le très haut débit à St Etienne. L'absence d'un accord entre les différents opérateurs bloquait jusqu'à présent le processus d'expérimentation. Ce blocage a été levé suite à une réunion sur le sujet à Bercy il y a quelques jours. L'accord a donc été trouvé pour lancer une phase de test commune à St Etienne nous indique Fleur PELLERIN ministre déléguée chargée de l'économie numérique.


L'objectif d'une telle expérimentation est avant tout de voir dans quelle mesure certains lots de fréquences de la bande 800MHZ appelés « fréquences en or », utilisés pour la 4G, interfèrent avec ceux de la TNT numérique. En effet les opérateurs mènent actuellement des projets dans plusieurs villes pilotes (Orange à Marseille, Lyon et Nantes, SFR à Marseille, Bouygues Télécom à Lyon). Toutefois, certaines d'entre elles sont accusées de brouiller la TNT.

Il existe bien des solutions en parallèle à ce problème mais qui restent laborieuses et coûteuses à mettre en place. En effet, l'installation nécessite la présence d'un antenniste professionnel.


L’opérateur mobile Bouygues Télécom reste le plus exposé aux interférences. En effet, l’investissement fait par l'opérateur,lors de la mise en vente des fréquences par l’Etat, a été parmi les plus bas (228 011 012 euros) et s'est donc vu attribué une quantité de fréquences de 15 MHz duplex.
Une somme moins importante que la concurrence pour des fréquences rapprochées de la zone d'interférence potentielle avec la TNT.


L'Arcep avait déjà évoqué de tels exemples de brouillage entre les fréquences. En avril dernier, le régulateur avait toutefois relativisé les choses en expliquant que si ce brouillage existe bel et bien, il ne concernerait qu' « entre 150 000 et 500 000 TV en France ».

Vos derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à réagir sur cette actualité !