pixel
bon plan Red by SFRPlus que
go

Nouveau rebondissement lourd de conséquences dans le secteur Télécom

Par le
Nouveau rebondissement lourd de conséquences dans le secteur télécom

On entend tout et son contraire depuis le lancement des offres de rachat pour acquérir SFR. Mais ce week-end, un nouveau rebondissement dans la saga des télécoms fait du bruit et ce n'est pas peu dire... En effet, Bouygues Telecom, le 3ème opérateur Français est en pourparler avec son concurrent Free, a  annoncé le PDG du groupe, dimanche 9 mars. Un accord pourrait être trouvé sous condition d'un rachat de SFR (branche mobile du groupe Vivendi)  par Bouygues Telecom. La mise en vente de SFR va-t-elle conduire à un remodelage complet du secteur des télécoms français ? Le groupe Bouygues est en tout cas entré en négociations exclusives avec son concurrent Free pour lui céder son réseau d'antennes et un portefeuille de fréquences de téléphonie mobile.

Un accord favorable au développement de Free Mobile

Iliad annonce avoir signé un accord de négociations exclusives avec le groupe Bouygues et la société Bouygues Telecom en vue du rachat d’un portefeuille de fréquences 2G/3G/4G et du réseau de téléphonie mobile de Bouygues Télécom pour un montant pouvant aller jusqu’à 1,8 milliards d’euros.

La cession n’interviendra que dans l’hypothèse où l’opération de rachat de SFR par Bouygues aboutit et que les autorisations nécessaires sont obtenues.

Dans une configuration de marché revenu à trois acteurs, cette opération permettrait à Free Mobile d’accélérer sa dynamique commerciale ambitieuse au bénéfice du consommateur dans un contexte de concurrence par les infrastructures en renforçant considérablement son autonomie et son portefeuille de fréquences.

Une année pour restructurer le marché des télécoms

'Cet accord est conditionné au succès de notre offre de fusion avec SFR déposée mercredi 5 mars auprès de sa maison mère, Vivendi', précise Olivier Roussat.

Selon lui, cet accord permettrait à Bouygues 'de lever la principale incertitude qui pesait sur (son) projet au regard de l'Autorité de la concurrence. Et à Free de devenir un opérateur plein et entier'. 'Nous apportons une réponse immédiate aux impératifs de la concurrence. En cas de fusion avec SFR, nous aurions un réseau de trop. Là, il y a un acheteur qui va recréer une dynamique concurrentielle. Cette solution clé en mains devrait faciliter le mariage avec SFR et rassurer Vivendi', assure encore le PDG.

Si tout se passe comme prévu, les migrations de réseau et d'abonnés pourraient se dérouler 'au cours de 2015', prévoit-il assurant que cet accord 'permet aussi de garantir l'emploi de l'ensemble de la filière télécom en France avec le maintien de trois réseaux'.

'Free souhaite entretenir le réseau avec ses propres agents, prévient le PDG de Bouygues Telecom. Et nous voulons garder nos 1.200 salariés qui y sont affectés. Notre réseau ne sera pas détruit. Au contraire, Free fera vivre les 15.000 antennes qui seront devenues les siennes.' Olivier Roussat confirme également que son 'projet de fusion avec SFR ne provoquera aucun départ'. Au contraire, la fusion permettra d'investir dans les réseaux Internet et mobile et 'créera de l'emploi. C'est le nerf de la guerre'.

Vers une nouvelle bataille en terme de prix

Le marché Français compte à ce jour 4 acteurs (opérateurs de réseau), que sont le leader Orange avec 27 millions de clients mobiles, SFR avec 21 millions d'abonnés, Bouygues Telecom 11 millions et Free avec 7,4 millions d'abonnés.

Cependant, le dernier arrivé a un réseau de relais peu développé et s'appuie pour la 3G sur un contrat d'itinérance avec Orange qui lui coûte cher, mais ce n'est pas la cas pour la 4G. En revanche, Bouygues propose un réseau 4G intéressant via l'autorisation qui lui a permis d'utiliser cette technologie sur une bande de fréquence qu'il exploitait déjà lui donnant ainsi une longueur d'avance en terme de couverture.

Cet accord devrait donc permettre à Bouygues Telecom et Free de diminuer leurs tarifs, selon Olivier Roussat qui assure que la guerre que l'on connait depuis 2012 est loin d'être terminée !

Voici l'image d'illustration du magazine Le Parisien qui ironise quelque peu la situation sans pour autant exagérer et qui vous renseigne très clairement sur les chiffres qu'il faut connaître pour mieux comprendre les enjeux de ces opérations!

 

catégorie: 5G CES
Ces conseils sont utiles ?
pensez à les partager !

partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur Linkedin

D'autres pages qui peuvent vous intéresser

Commentaires
Soyez le premier à commenter cette info !
Réagir à cette actualité
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusok