pixel menu
bon plan Red by SFRPlus que
go

Rachat SFR : Après la rumeur, le démenti de Bouygues Telecom

Par le
bouygues telecom, opérateur mobile

D’après l’agence Bloomberg, le groupe Bouygues envisagerait un rachat de l’opérateur SFR. Ce potentiel rachat pourrait permettre à l’opérateur Bouygues Telecom de prendre la première position sur le marché des Télécoms. Le groupe Bouygues a cependant réfuté toute discussion avec le groupe Altice, maison mère de l’opérateur SFR. Malgré ce démenti datant du lundi 16 avril, l’action du groupe Altice décolle en Bourse.

Bouygues Telecom va-t-il racheter SFR ?

Une nouvelle saga est-elle en passe d’animer l’été 2018 ? Selon l’agence Bloomberg, le Groupe Bouygues envisagerait de mettre la main sur l’opérateur SFR appartenant au Groupe Altice. Rappelons que depuis plusieurs années maintenant, l’opérateur au carré rouge SFR fait face à de nombreuses difficultés et peine à obtenir de bons résultats. Avec cette reprise, l’opérateur Bouygues Telecom pourrait dominer le marché des Télécoms et ainsi détrôner son concurrent Orange, opérateur historique.

Mise au point du Groupe Bouygues

Le Groupe Bouygues a publié hier, le lundi 16 avril, un communiqué relatif au marché des Télécoms pour démentir cette rumeur de rachat. Voici son contenu 'Suite à une dépêche publiée ce jour par Bloomberg, Bouygues réitère sa mise au point : comme tout acteur d’un marché, Bouygues étudie régulièrement les diverses hypothèses d’évolution du secteur des télécoms ; mais à ce jour il n’y a aucune discussion avec un autre opérateur et aucun mandat n’a été délivré à quelque conseil que ce soit. ' Malgré ce démenti, l’action du Groupe Altice s’est envolée en Bourse.

Source : Communiqué Groupe Bouygues

Ces conseils sont utiles ?
pensez à les partager !

partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur Linkedin

D'autres pages qui peuvent vous intéresser

Commentaires
Soyez le premier à commenter cette info !
Réagir à cette actualité
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusok