pixel menu
bon plan Red by SFRPlus que
go

HongMeng : Le système d'exploitation de Huawei en cours de développement

Par le
Smartphone sur fond noir

Le géant chinois de la téchnologie Huawei Technologies Co aurait livré 1 millions de smartphones afin de lancer les tests de son nouveau système d’exploitation.

Huawei lance sa phase de test

Huawei cherche ainsi à compenser les conséquences de l’interdiction d’utiliser le système d’exploitation de Google, qui lui a été imposé par le gouvernement des Etats-Unis.

Dans un rapport sur la chaîne d’approvisionnement des smartphones, Rosenblatt Securities (société de courtage institutionel) déclare que Huawei aurait livré 1 million de smartphone équipé de l’OS HongMeng qu’il a lui-même développé.

Ce système d’exploitation serait, selon ce rapport, compatible avec les applications Android tout en incluant des fonctions de sécurités accrues sur la protection des données personnelles.

China Daily cite le PDG de Huawei Technologies Consumer Business Group, Yu Chengdong, qui déclare que le système d’exploitation de l’entreprise sera « disponible dès cet automne ou au plus tard au printemps prochain » et qu’il prendra en charge les téléphones mobiles, les ordinateurs, les tablettes, les téléviseurs, les voitures et les appareils portables intelligents.

Contrer les restrictions imposées par l'administration américaine

Les commentaires sont arrivés après l'annonce de Google sur la rupture partielle entre les appareils Huawei et son système d'exploitation Android pour se conformer aux restrictions américaines. Le 20 Mai dernier, le gouvernement américain a déclaré qu'il pourrait retarder son interdiction, ce qui a donné un sursis de 90 jours aux appareils existants de Huawei.

Huawei prépare son plan de secours depuis 2012 et a beaucoup travaillé pour développer son propre système d'exploitation. Des demandes d'enregistrement de la marque 'HongMeng' auraient été déposées auprès de presque toutes les organisations de propriété intellectuelle possibles dans le monde.

De son côté, Google aurait averti l'administration américaine quant au risque de compromettre la sécurité nationale américaine si elle imposait des restrictions à l'exportation à Huawei, et elle a demandé à être exemptée de toute interdiction. Le géant d’internet aurait aussi déjà exprimé ses inquiétudes sur le fait que les restrictions inciteraient Huawei à développer sa propre version du système d'exploitation, ou un Android hybride, qui sera plus susceptible d'être piraté.

Même si selon Xiang Ligang, directeur général de l'Information Consumption Alliance, cette déclaration serait motivée par la crainte que l’OS développé par Huawei pourrait réduire sa domination sur le marché mondial des smartphones.

 

Ces conseils sont utiles ?
pensez à les partager !

partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur Linkedin

D'autres pages qui peuvent vous intéresser

Commentaires
Soyez le premier à commenter cette info !
Réagir à cette actualité
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusok