Déploiement de la Fibre Optique : Orange et Free ont conclu un accord !

 orange er free ont conclu un accord fibre optique

L’autorité de la concurrence a publié un communiqué de presse concernant l’accord d’Orange et Free sur le déploiement de la fibre optique. En effet, Orange refusait jusque là de proposer à ses concurrents une offre d'accès à ses infrastructures de génie civil leur permettant de déployer leur propre réseau de fibre optique. Ce dernier revient sur ses pas et vient de passer à un accord avec Free qui s’était plaint devant l'Autorité de la concurrence du refus de l'opérateur historique. L’accord conclu entre les deux fournisseurs d’accès à Internet vient clôturer le dossier en cours auprès de l’autorité de la concurrence.

Cet accord va permettre d’accélérer  le déploiement de la fibre optique notamment pour plus de 510000 logements dans 20 villes, ces dernières plus ou moins denses se situent aussi bien en région parisienne qu’en province.  Les autres FAI tels que Bouygues Telecom ou SFR profiteront également de cette convention. Les villes concernées sont Rouen, Tours, Clermont-Ferrand, Le Blanc Mesnil, Villeneuve le Roi, Villemomble, Saint Martin d'Hères, Livry Gargan, Thiais, Champs-sur-Marne, Rillieux-la-Pape, Ecully, Marly le Roi, Vélizy, Vaulx-en-Velin, Saint-Ouen, la Courneuve, Epinay-sur-Seine, Chennevières-sur-Marne et Ris-Orangis.

Orange propose aux opérateurs tiers une architecture technique unique leur permettant de se raccorder à des points de mutualisation desservant au moins 300 logements, indépendamment de savoir si ces logements se situent en poche de haute densité ou en poche de basse densité. Cette modification de l'architecture technique, globalement plus intéressante économiquement pour les opérateurs, facilitera le déploiement de la fibre.

Orange propose  également un allégement des coûts pout tous les opérateurs en donnant la possibilité aux opérateurs de co-investir de manière progressive, par tranche et indépendamment du nombre d'opérateurs. Les opérateurs auront la possibilité de ne prendre en charge qu'une partie des risques liés au déploiement de la zone, en participant au cofinancement par palier de 15% des lignes déployées.


Voir le communiqué de presse de l’Autorité de la Concurrence

Vos derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment. Soyez le premier à réagir sur cette actualité !