Téléphonie Mobile : UFC-Que choisir dresse le bilan depuis l’arrivée de Free Mobile !

UFC-Que choisir dresse un bilan sur l’état du secteur des télécommunications depuis l’arrivée du quatrième opérateur Free Mobile en janvier 2012. La facture mobile des Français a certes baissé depuis 2 ans et c’est une bonne chose pour le consommateur mais la concurrence est de plus en plus en rude, les offres sans engagement à bas prix se sont multipliées et des craintes se font ressentir quant à la préservation de cette intensité concurrentielle.  Les autorités de régulation doivent anticiper et réagir pour éviter que certains opérateurs disparaissent ou s’entendent et que les consommateurs disposent d’un choix plus restreint.

Téléphonie Mobile : UFC-Que choisir dresse le bilan depuis l’arrivée de Free Mobile ! Par Karima - publié le 29/04/2014 à 00h00

Les offres 'Sans engagement' ont largement évolué depuis 2012 !


Depuis l’arrivée de Free Mobile, les forfaits sans engagement se sont multipliés et séduisent de plus en plus les Français. En effet, les offres avec subvention mobile sont beaucoup plus chères et même avec l’achat d’un Smartphone à prix préférentiel,  le coût global sur 24 mois est bien souvent meilleur en payant son mobile au prix fort. Alors pourquoi payer un forfait mobile plus cher par mois et s’engager pour payer au final plus cher son portable. On constate qu’à la fin de l'année 2013, près d’un abonné sur 2 (49,3%) disposait d’une offre sans engagement, soit deux fois plus qu’en janvier 2012. Les chiffres ne cessent d’augmenter depuis 2012 et cette croissance devrait se poursuivre en 2014.
Les Français sont libres de tester et de changer d’opérateur à tout moment en choisissant ce type de formule sans engagement. La démarche est simple puisque dans le cadre d’une portabilité de numéro, le nouvel opérateur se charge de tout alors le consommateur n’hésite plus. On note d’ailleurs que la portabilité de numéro a triplé depuis 2012.


Baisse de la facture mobile des Français !


Depuis l’arrivée du quatrième opérateur Free Mobile et le lancement des opérateurs Low Cost tels que B&You, Red, ou encore Sosh..., les prix des forfaits mobiles ont fortement diminué. Selon les résultats de l’étude menée par UFC Que choisir en l’espace de deux ans (2012 et 2013), les utilisateurs de services mobiles ont économisé pas moins de 6,83 milliards d’euros. Avant cette explosion d’offres à bas prix, la France était le pays qui pratiquait les prix les plus élevés pour ses forfaits mobiles vis à vis des pays voisins et désormais les prix sont deux fois moins élevés.


Maintenir une intensité concurrentielle !


Les restructurations, les fusions, les rachats entre opérateurs mobiles sont dans l’air du temps, en effet les opérateurs historiques tels que SFR et Bouygues Telecom fragilisés depuis l’arrivée de Free Mobile, cherchent des solutions pour résister. SFR a d’ailleurs été racheté par Numericable depuis quelques semaines, ce qui permet de maintenir le secteur des Telecoms à quatre opérateurs mobiles, cependant Bouygues Telecom qui a tant de mal à remonter la pente pourrait disparaitre et pour éviter que les prix des offres augmentent dans le cas d’un retour à trois opérateurs comme en Autriche, les organismes doivent anticiper dès à présent et pour permettre aux différents MVNO tels que Virgin Mobile, NRJ Mobile, Prixtel, La Poste Mobile….de résister les tarifs appliqués par les opérateurs historiques à ces derniers doivent être réexaminés.


UFC QUE choisir sollicite les autorités de régulation !


Pour permettre de maintenir un niveau concurrentiel élevé sur le marché des télécoms et garantir aux consommateurs une qualité de service et des prix compétitifs, UFC Que choisir demande aux autorité de régulation (Autorité de la Concurrence et ARCEP) de se prononcer sur les restructurations en cours :
- De se positionner sur le court et moyen terme s’agissant de la restructuration du secteur et notamment de fixer toutes les conditions propres à la sauvegarde d’une intensité concurrentielle au service des consommateurs ;
- De faire baisser dans les plus brefs délais les tarifs de gros appliqués par les opérateurs de réseau aux MVNO pour les orienter vers les coûts réels, afin que les MVNO puissent jouer le rôle d’agitateurs du marché.

Suivez toute l’actualité d’Edcom sur Google Actualités

Edcom rédige ses contenus en toute indépendance. Certains produits et services peuvent être référencés avec des liens d’affiliation qui contribuent à notre modèle économique.

Dans la même rubrique

Inscrivez-vous à nos actus et bons plans

Email collecté par Edcom, marque de Bemove, pour vous renseigner sur des offres. Consultez notre politique de confidentialité des données.