pixel menu
bon plan Red by SFRPlus que
go

Couverture en zones peu denses : Où en sont les opérateurs ? (Bilan ARCEP)

Par le | mis à jour le
arcep, couverture mobile

L’ARCEP, le gendarme des Télécoms a publié un point concernant la couverture des zones peu denses mais aussi sur le respect par les opérateurs mobiles de leurs obligations de couverture dans ces zones. Pour rappel, ces obligations sont issues du programme gouvernemental « Zones blanches -centre-bourgs » ou des autorisations d’utilisation de fréquences des opérateurs 4G. Les opérateurs respectent-ils leurs obligations ? Qui sont les bons élèves mais aussi les mauvais ? 

91% des centres-bourgs couverts par les services voix et SMS 

L’ARCEP vient aujourd’hui de publier un point sur la connectivité mobile des territoires avec un premier bilan sur la couverture « voix et SMS » des centres-bourgs et ainsi sur le respect des obligations des différents opérateurs mobiles.

Dans ce point, l'ARCEP dresse un bilan plutôt positif avec des déploiements qui avancent mais qui doivent tout de même s’accélérer afin d'être finalisés d’ici le 30 juin 2017. Rappelons que le programme gouvernemental « Zones blanches - centres-bourgs » va permettre d’apporter une couverture de base dans un certain nombre de centre-bourgs qui n’avaient aucune couverture. Ce programme lancé en 2003 comprend près de 3800 centres-bourgs, ce qui représente 1% de la population.

Dans son bilan, l’ARCEP indique que les centres-bourgs du programme sont couverts à 91% pour les services voix et SMS. Les centres-bourgs qui ne sont pas encore couverts attendent la construction d’un pylône par les pouvoirs publics. Certaines zones du programme sont en revanche toujours dans l’attente de déploiements par les opérateurs et ce depuis plusieurs années. L’opérateur au carré rouge SFR est en particulier ciblé par ce mauvais point et doit au plus vite faire le nécessaire.

Autre point abordé dans ce point par l’Autorité, la couverture en services haut débit 3G. Cette couverture progresse notamment pour Orange qui en un trimestre est passé de 62% à 68% de couverture des centres-bourgs dont il a la responsabilité. L’opérateur SFR à quant à lui progressé de 52 à 56%. L’opérateur Bouygues Telecom demeure enfin à un avancement de 58%.

ARCEP

Et pour la 4G ?

Pour la 4G, les opérateurs mobiles doivent aussi respecter des obligations spécifiques de couverture de la zone peu dense avec 22 500 communes rurales soit 18% de la population. Pour rentrer un peu plus dans les détails, les opérateurs qui possèdent des fréquences 4G en bande 800 MHz à savoir Bouygues Telecom, Orange et SFR sont tenus de couvrir, d'ici le 17 janvier 2017, avec cette bande, 40% de la population de cette zone peu dense.

Sur ce point, les bons élèves sont les opérateurs Bouygues Telecom et Orange qui couvrent déjà 40% de la population de cette zone. L’opérateur SFR a indiqué couvrir 32% de cette zone, ce dernier ne doit donc pas perdre de temps afin de respecter ses obligations. Pour information, le gendarme des Télécoms a indiqué procéder à une campagne de mesures sur le terrain au premier trimestre 2017 en vue de s'assurer du respect effectif de l'obligation de chacun des trois opérateurs.

Et pour l'opérateur Free Mobile ? Ce dernier qui ne possède pas de fréquences de la bande 800 MHz, n’est donc pas soumis à cette obligation. Par contre, Free Mobile doit tout de même couvrir 50% de la population de cette même zone en 4G d'ici le 17 janvier 2022, en bande 700 MHz. Alors tous les opérateurs mobiles vont-ils respecter leurs obligations d'ici les prochains mois ? La réponse dans quelques mois ...

Source : ARCEP

catégorie: 4G
Ces conseils sont utiles ?
pensez à les partager !

partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur Linkedin

D'autres pages qui peuvent vous intéresser

Commentaires
Miko
Posté le 25/11/2016 15:36:14
Pourtant, la solution est simple : l'état fait un appel d'offre aux opérateurs privés, concède le service au meilleur opérateur, et facture le coût à l'ensemble des opérateurs du territoire au prorata de leur nombre d'abonnés. C'est ainsi qu'a fonctionné (et fonctionne peut être encore) le système d'intéprétariat sourd-muet par média vidéo/téléphone aux états-unis, hérault du libéralisme.
Guittoon
Posté le 25/11/2016 15:57:06
Il suffit de zoomer un peu sur la carte, pour voir que dans les campagnes, on est très loin de la qualité de signal attendue !
Réagir à cette actualité
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusok