pixel menu
bon plan Red by SFRPlus que
go

5G : 9 villes sélectionnées par l'Arcep pour tester ce réseau mobile de cinquième génération en France

Par le
logo 5G

L'Arcep vient de publier un communiqué de presse pour annoncer l'ouverture de la '5G pilote' dans 9 villes françaises. Les différents acteurs industriels, d'infrastructures à connecter, opérateurs mobiles...sont ainsi invités à participer à cette phase de test pour les villes sélectionnées par le gendarme des Telecoms avant un déploiement sur l'ensemble du territoire Français en 2020.

Réseau mobile : l'Arcep ouvre un guichet 'pilotes 5G'

Le réseau mobile de cinquième génération appelé 5G devait être disponible dès 2020 et ouvrira la voie à de nouveaux modèles de connectivité pour les systèmes hertziens large bande mobiles.  La 5G vise non seulement à améliorer la vitesse de connexion, mais également la connectivité avec l'Internet des objets pour de nouveaux usages.

Pour permettre de tester la 5G en France, l'Arcep vient de publier un communiqué de presse pour annoncer l'ouverture d'un guichet 'pilotes 5' accessible à tous type d'acteurs.  Le 3GPP, organe de normalisation des technologies mobiles (2G, 3G et 4G), a approuvé le 21 décembre dernier le premier standard relatif à la manière dont les terminaux 5G pourront communiquer avec des antennes 5G, et profiter de leurs performances accrues, en s'appuyant sur les réseaux 4G existants. 

5g-arcep

Cette préparation à l'arrivée de la 5G en France proposée par le gendarme des Télecoms aux différents acteurs intéressés doit répondre à ces 3 objectifs principaux :

-Fédérer l'ensemble des acteurs de la chaine de valeur 
-Attribuer des fréquences aux acteurs intéressés, pour mener de premiers pilotes 5G 
-Obtenir de premiers retours d'expérience

Sébastien Soriano président de l'Arcep a indiqué lors d'une une interview aux 'Echos'  que : 'La 5G, nous la lançons cette année en France. Nous ouvrons des fréquences dans la bande des 3,5 GHz pour effectuer des pilotes dans neuf métropoles : Bordeaux, Nantes, Grenoble, Douai, Le Havre, Saint-Etienne, Lille, Montpellier et Lyon. L'idée est de travailler sur un hôpital, un port ou encore une autoroute connectée. Et de bien comprendre ce que permet la 5G, qui vise surtout les entreprises contrairement à la 4G. Après cette phase de pilotes, une attribution des fréquences pourra avoir lieu. Mais pas avant 2020. Et pas forcément sous forme d'enchères'.

A lire également : Couverture mobile dans les zones blanches, quels sont les engagements des opérateurs.

5G : Quelles sont les villes sélectionnées par l'Arcep pour cette phase de test ?

Les 9 villes françaises concernées par ce test 5G sont Lyon, Bordeaux, Lille, Douai, Montpellier, Nantes, Le Havre, Saint-Etienne et Grenoble. Les fréquences sur la bande 3400 3800 MHz sont déjà déployées dans ces villes. Toutefois, cette liste n'est pas exhaustive et peut évoluer : les acteurs intéressés sont invités à contacter l'Autorité s'ils envisagent de déployer des réseaux dans d'autres gammes de fréquences ou d'autres zones géographiques.  Pour permettre de tester la 5G en conditions réelles sur une durée de 18 à 24 mois, l'Arcep attribue donc des fréquences temporaires avant la mise en place d'une enchère.  

Les deux bandes de fréquences principalement utilisées en Europe pour la 5G sont les suivantes :

-La bande 3400 - 3800 MHz, qui a fait l'objet d'une consultation publique de l'Autorité en mars dernier, est communément admise comme bande ' cœur ' de la 5G : elle offre des canalisations importantes, permettant des débits très élevés, dispose d'une certaine maturité technologique et sera disponible à court terme dans une grande majorité des pays Européens ;
-La bande 26 GHz, qui appartient à la nouvelle génération de bandes ' millimétriques ' et permettra des débits jusque-là inédits : son niveau de maturité technologique est encore faible, mais elle reste d'un grand intérêt pour l'écosystème 5G dans la mesure où elle permettra l'arrivée de technologies de rupture.

La 5G sera probablement constituée de différentes innovations (antennes actives, usage de fréquences très hautes, multiplication des petites cellules…) qui pourraient modifier significativement la manière de déployer un réseau mobile. L'Arcep souhaite anticiper les effets de ces innovations en concertation avec le secteur. En parallèle de l'ouverture du guichet ' pilotes 5G ', l'Arcep lance donc des travaux sur les conditions de déploiement de la 5G. Elle organisera notamment, courant 2018, un atelier sur le sujet.

L'Arcep contribuera également activement aux travaux que le BEREC mènera en 2018 sur la 5G, en particulier sur le partage d'infrastructure, les procédures d'attribution de fréquences et les obligations de couverture. 

Source : communiqué de presse Arcep

Un réseau 5G pour 2020 en France : les opérateurs mobiles se préparent !

Les opérateurs et les équipementiers dans le monde se préparent au développement de la 5G d'ici 2020. Les usages Internet sur Smartphone évoluent depuis quelques années et d’ici 2020 il y aura 30 fois plus de trafic internet mobile, mais pas seulement les objets connectés nécessitant une connexion Internet pour communiquer vont continuer à se développer. Pour répondre à cette explosion de consommation de data à venir, les opérateurs avec les équipementiers se préparent à développer ce réseau de 5éme génération.  La première expérimentation de l'opérateur Bouygues Telecom a permis de réaliser un test de téléchargement à 25.2Gb/s et dépasse ainsi la démonstration d’Orange en janvier 2017 qui enregistrait un débit supérieur à 10Gb/s. 

catégorie: 5G 4G
Ces conseils sont utiles ?
pensez à les partager !

partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur Linkedin

D'autres pages qui peuvent vous intéresser

Commentaires
Soyez le premier à commenter cette info !
Réagir à cette actualité
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusok